Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/05/2014

Qualifs Roland Garros: seul Coppejans...

roland.jpgNiels Desein (ATP 235), 26 ans, a été éliminé au 2-ème et avant-dernier tour des qualifications du simple messieurs du tournoi de tennis sur terre battue de Roland-Garros, jeudi à Paris.

 

Il s'est en effet incliné en deux sets, 6-4, 6-2, contre l'Australien Thanasi Kokkinakis (ATP 321). La rencontre a duré 1h17. Maxime Authom (ATP 234), qui affrontait lui l'Australien Samuel Groth (ATP 139/N.28), a abandonné alors qu'il était mené 0-3 dans le 3-ème set, après avoir gagné le premier 6-4, et perdu le second 3-6. Il a définitivement quitté le court n°8 après 1h18 de combat. Enfin le derby belge Ruben Bemelmans (ATP 164) - Kimmer Coppejans (ATP 221) a tourné à l'avantage du dernier cité, qui l'a emporté 4-6, 6-2, 6-2 en 1h31. Coppejans, 20 ans, devra encore battre l'Argentin Diego Sebastian Schwartzman (ATP 109/N.8) au 3-ème et dernier tour, pour rejoindre David Goffin (ATP 106), qualifié d'office, dans le tableau final. Schwartzman s'est qualifié en deux sets, 6-2, 6-2, aux dépens de son compatriote Martin Alund (ATP 191). (Belga)

Roger Federer s'entraine à Roland Garros

Federer, Roland Garros, tennis, ATP

Federer, Roland Garros, tennis, ATP

Federer, Roland Garros, tennis, ATP

Federer, Roland Garros, tennis, ATP

Federer, Roland Garros, tennis, ATP

17/10/2013

Mary Pierce retirée dans une communauté religieuse !

tennis, Mary Pierce, religion, roland garros, championne, Ile MauriceC'est une information assez surprenante qui a été dévoilée par le quotidien sportif français L'équipe.

Mary Pierce, l'ancienne joueuse franco-américaine, s'est retirée dans une communauté religieuse protestante à l'Île Maurice !

L'ancienne championne, lauréate notamment de Roland Garros en l'an 2000 et de l'Open d'Australie en 1995, vit depuis quelques temps dans la famille du patriarche de la communauté. Là, elle donne des cours de tennis aux petits-enfants dudit patriarche.

Dans la vidéo diffusée sur le site du quotidien français, on peut voir la joueuse prier et chanter les louages de Dieu. Elle confesse d'ailleurs avoir "donné le contrôle de sa vie à Dieu". Rien que ça !

15/06/2013

Noah estime que Tsonga a perdu à cause du public

Tsonga, Noah, Roland Garros, Ferrer, Grand ChelemIl aura soulevé énormément d'espoirs au sein du public français durant la quinzaine de Roland Garros. Pourtant, on le sait désormais, Jo-Wilfried Tsonga n'est pas parvenu à se hisser en finale du tournoi, battu en trois petits sets par l'Espagnol Ferrer... Jo ne gagnera d'ailleurs sans doute jamais Roland Garros.

Là où beaucoup ont souligné la crispation et la peur du Français, Yannick Noah évoque dans le journal "Le Monde" une autre explication. Pour lui, Tsonga n'a pas pu compter sur un public qui  devait le mettre dans le match et le mener à la victoire. En cause aussi, le match de gladiateurs, un peu plus tôt dans la journée, remporté par Nadal sur Djokovic. 

Ainsi, le dernier Français à avoir remporté le tournoi parisien déclare: "Le public s'était gavé pendant plus de quatre heures avec les gladiateurs Nadal et Djokovic. Il n'avait plus faim. Tout le monde est allé pisser au moment où Jo a commencé son match. Et quand les gens ont repris doucement leur place dans les gradins, c'était trop tard, il était déjà mené 4-0.

"Jo a joué son premier set en terrain neutre. Un peu comme une équipe de foot dont le stade est suspendu et qui joue à huis clos. Un scénario inimaginable avec Murray à Wimbledon ou Hewitt à l'Open d'Australie. Peut-être que nous ne sommes pas prêts à gagner. Jo n'a pas perdu, nous avons perdu ensemble."

CQFD !

11/06/2013

Tableau de marche de Nadal par rapport à Federer et Sampras

ATP, Grand Chelem, Roland Garros, Nadal, tennis, ATP

10/06/2013

Place au gazon !

tennis,grand chelem,roland garros,atp,wta,wimbledon,herbe,nadal,sharapova,williamsIl faudra s'y faire. La quinzaine parisienne est déjà terminée... Roland Garros ferme donc ses portes au grand public jusqu'a l'année prochaine, non sans avoir sacré deux énormes champions.

Hier, Rafael Nadal n'a, comme on pouvait s'y attendre, fait qu'une bouchée du pauvre David Ferrer, un peu dépassé par l'évènement et surtout son compatriote espagnol, tout simplement trop fort. Le Majorquin ramène donc un huitième Roland Garros dans ses valises. Evidemment, il s'agit d'un record... qu'il pourrait encore améliorer dans le futur ! A 27 ans, le joueur espagnol est revenu au mieux de sa forme après de longs mois de doutes et de blessures. S'il se gère intelligement comme il compte le faire, il pourrait, pourquoi pas, arriver à 10 sacres à Paris ! Un record qui ne serait pas près d'être battu !

Chez les dames, c'est également fort logiquement que Serena Williams a été sacrée. Face à elle, Maria Sharapova n'aura pas fait de la figuration, faisant comme à son habitude preuve de beaucoup de courage, d'abnégation et de détermination. Mais rien n'y a fait. La joueuse américaine était bien trop forte ! Quand elle veut jouer, Serena est tout simplement invincible. Et pour le moment, elle le veut vraiment ! C'était néanmoins une très belle finale entre les deux reines actuelles du tennis féminin.

Désormais, place aux tournois sur herbe, grandes préparations à Wimbledon, le 24 juin. Comme d'habitude, les joueuses et joueurs seront présents en Allemagne (Halle), en Angleterre (Queens, Birmingham) ou encore au Pays-Bas (Rosmalen) pour parfaire leur forme et, surtout, adapter leur jeu à cette surface si particulière que représente le gazon.

Au rayon des favoris à Wimbledon, on sait déjà que Rafael Nadal fera l'impasse sur tout tournoi préparatoire. Il risque donc de manquer de repères pour débuter à Londres, fin juin. On peut cependant faire confiance au Majorquin pour se préparer sérieusement à l'abri de l'oeil des caméras...
De son côté, le septuple vainqueur et tenant du titre, Roger Federer devrait encore être dans le coup. Le Suisse adore Londres et il n'y a pas vraiment de raison de ne pas le retrouver dans le dernier carré...
Novak Djokovic, vainqueur en 2011, apprécie aussi beaucoup le tournoi qui convient très bien à son jeu. Il devrait fort logiquement être de la partie également.
Le quatrième membre du Big Four, Andy Murray, sera-t-il présent ? Ayant fait l'impasse sur Roland Garros, l'Ecossais a vaincu le signe indien gagnant ici lors des Jeux Olympiques. Comme toujours, une pression folle pèsera sur ses épaules...
Finaliste à Roland Garros, David Ferrer aura plus de difficultés à Londres. L'Espagnol étant un pur terrien, son jeu n'est pas vraiment taillé pour l'herbe...

Chez les dames, comme à Roland Garros, on risque fort d'à nouveau assister à un duel entre Serena Williams et Maria Sharapova. Les deux joueuses, surpuissantes, partiront avec les faveurs des pronostics. Est-ce que Victoria Azarenka parviendra à venir titiller les deux reines ? Agnieszka Radwanska, et son jeu atypique, pourra-t-elle elle aussi jouer les troubles-fête ? D'autres surprises sont-elles possibles ? Nous le saurons bientôt !

Avant cela, place aux tournois de Halle et de Birmingham !

08/06/2013

Roland Garros: les frères Bryan remportent le tournoi de doubles

bryan.jpg

Serena Williams, 11 ans après !

tennis, WTA, Roland GarrosL'Américaine a remporté son 16e titre du Grand Chelem face à une Maria Sharapova qui a fait ce qu'elle a pu

 

PARIS Onze années. Il aura fallu onze ans à Serena Williams pour brandir à nouveau la Coupe Suzanne Lenglen. Une éternité. Et pourtant ! Pour Serena l'éternelle, rien ne semble impossible. A bientôt 32 ans, la tigresse est devenue la gagnante la plus âgée de l'histoire du tournoi depuis 1968. Un joli pied de nez aux"nymphettes" qui voulaient lui griller la politesse. En battant Maria Sharapova en 2 sets, Serena a également glané son 16e titre du Grand Chelem. Un chiffre pharaonique qui la rapproche inexorablement de Martina Navratilova et Chris Evert. Deux joueuses que l'on pensait intouchables. Pas pour Serena, qui défie à la fois le temps et les plus grandes légendes de son sport.

Tout au long de ce tournoi, elle a imposé sa puissance et sa rage de vaincre à ses adversaires. Un parcours quasi sans faute. En quarts de finale, elle se faisait peur face à Svetlana Kuznetsova et son jeu de terrienne. Peur ? Disons plutôt une légère frayeur. Car au match suivant, elle remettait les pendules à l'heure face à Sara Errani en 45 petites minutes. A 48h de la finale, on ne donnait pas cher de la peau de Maria Sharapova, qui avait connu un parcours plus difficile et n'avait plus vaincu Serena depuis... 2004 !

Un rouleau compresseur nommé Serena

C'est pourtant la n°2 mondiale qui prend le meilleur départ, avec un break sur le premier jeu de service de Serena. La Russe mène 2-0, obtient même 3 balles de 3-0 et le Chatrier se met à croire que non, la jolie Maria ne se laissera pas cueillir aussi facilement. Piquée dans son orgueil, Williams réplique durement en empochant les 4 jeux suivants. Une réponse "à la Serena", en force et au caractère. 

Mais cette détermination, une autre joueuse n'en manque pas sur le circuit: c'est Maria Sharapova. La dauphine de Serena à la WTA stoppe l'hémorragie et embarque son opposante dans des diagonales de coups droits où l'Américaine craque la première. Agressée, elle réagit cependant en championne. Malgré toute sa volonté, Masha ne peut contrer les boulets de canons tirés au service par Serena. Après 51 minutes de match, celle-ci conclut le premier set 6-4 en avançant, telle une conquérante.

Un peu plus dans la légende


Le début du 2e set est très accroché. Sharapova sauve 5 balles de break d'entrée avant de prendre son service. Le ton est donné, Serena ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Elle empoche les 3 jeux suivants. Les débats s'équilibrent et la Russe résiste bien. Elle aussi veut ce titre, elle qui avait prouvé en 2012 que son jeu basé sur la puissance pouvait lui réussir sur terre battue. Mais Maria affronte une joueuse plus forte, plus expérimentée, plus avide de victoires. Une jeune femme plus enflammée que jamais, qui désire réparer ce qui sonne comme une insulte à son talent: cette décennie sans victoire Porte d'Auteuil. Après 1h46 d'un âpre combat, sans doute le plus beau offert au public parisien depuis 2001, Serena Williams peut exulter. Elle vient de planter un 10e ace. Comme un signe, c'est avec sa meilleure arme (70% de premières balles, dont 83% au 2e set !) qu'elle s'offre un nouveau succès à Roland Garros. 

Elle-même ne semble pas croire à ce qu'elle vient d'accomplir. Incrédule mais victorieuse Serena... La jeune femme, tout juste sortie de l'adolescence qu'elle était en 2002 a laissé place à une championne épanouie, plus mature, plus relax, plus ouverte aux médias et au public. Une attitude qui lui réussit, en témoigne la domination qu'elle exerce sur le circuit depuis un an. Wimbledon , Jeux Olympiques, US Open, Masters, rien n'a résisté à l'Américaine au cours de cette année. Pas même la terre battue, surface un temps exécrée mais aujourd'hui adorée. 

Invaincue depuis février 2013, Serena poursuit sa moisson de succès avec un appétit de lionne. Vieille et sage lionne, peut-être. Mais plus vorace que jamais, sûrement ! Et certainement pas rassasiée. Car un autre tournoi chéri se profile déjà à l'horizon: Wimbledon. Vêtue d'anthracite ou de blanc, la reine incontestée du tennis féminin compte bien montrer que malgré le cap de la trentaine allègrement dépassé, son règne n'est pas près de s'achever.

Aurélie Herman

07/06/2013

Roland Garros: une finale 100% espagnole

Roland Garros, ATP, tennis, Nadal, FerrerVoilà, c'est fait ! Nous aurons donc une finale 100% espagnole à Roland Garros cette année. Deux spécialistes de la terre battue se retrouveront donc au stade ultime du tournoi parisien.

Ainsi, David Ferrer n'a laissé aucune chance à Jo-Wilfried Tsonga, peu à son affaire ce soir, pour se qualifier pour sa première finale à Roland Garros. Il est le 11ème Espagnol de l'ère Open à rejoindre une finale de Grand Chelem. 

Pus tôt dans la journée, Rafael Nadal s'est débarassé, non sans mal, du numéro 1 mondial, Novak Djokovic. Il a fallu une cinquième manche pour départager les deux joueurs qui ont tous les deux été en position de s'imposer.

La grande finale aura donc lieu dimanche. Avant cela, demain, place à la finale dames qui opposera Serena Williams à Maria Sharapova

Roland Garros: une finale rêvée... et prévue !

tennis,wta,roland garros,sharapova,williamsLa finale dames de Roland Garros opposera donc Maria Sharapova, tenante du titre, à Serena Williams, meilleure joueuse actuelle du circuit WTA. Ce n'est pas vraiment une grosse surprise puisque bon nombre d'observateurs s'attendaient à voir les deux reines actuelles du tennis se retrouver au stade ultime de l'épreuve.

Seule Azarenka sera parvenue à faire illusion, poussant Maria Sharapova à une troisième manche, qu'elle finissait par remporter, non sans s'être occasionné quelques frayeurs.

Errani, elle, n'a fort logiquement rien pu faire face aux coups de boutoir d'une Serena Williams sans doute plus forte que jamais. L'Américaine n'aura laissé qu'un petit jeu à la finaliste sortante. Il était écri d'avance que le tennis, certes varié, de l'Italienne ne pourrait pas grand chose face à la puissance de Serena et son envie folle de regagner Roland Garros, tant d'années après son seul et unique sacre à Paris.

La finale s'annonce pourtant plus ouverte qu'on ne peut le penser de prime abord. D'abord, Maria joue mieux et possède plus d'armes dans sa raquette que la saison dernière, où elle avait été mangée à plusieurs reprises par l'Américaine. Ensuite, sa compatriote russe Kuznetsova a montré que Serena pouvait être msie en difficulté si elle était agressée encore et toujours, sur chaque balle. 
Le match vaudra en tous les cas le coup d'être vécu !