Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/06/2013

Sharapova s'entraine sur le central de Wimbledon !

WTA, tennis, Rosmalen, Sharapova

17/06/2013

Wickmayer qualifiée à Eastbourne

tennis,wta,wickmayer,wimbledonAvant de jouer en double aux côtés de Petra Kvitova, Yanina Wickmayer a entrainé la collaboration avec Stefan Wauters, son nouveau coach, par une victoire contre Christina McHale (6/3 6/4).

A une semaine du début du tournoi de Wimbledon, aura-ton droit à une nouvelle Yanina ?

Rosmalen: Mestach éliminée d'entrée

mestach.gifNotre compatriote s'est inclinée en troi sets face à Irina-Camelia Begu (WTA 60)


ROSMALEN An-Sophie Mestach a été éliminée au 1er tour du tournoi de tennis sur gazon de Rosmalen, épreuve WTA dotée de 235.000 dollars, lundi aux Pays-Bas.

La Gantoise, 184e mondiale et issue des qualifications, s'est inclinée 6-7 (6/8), 6-3, 6-4, e 2h41, face à la Roumaine Irina-Camelia Begu (WTA 60).

Kirsten Flipkens (WTA 20), tête de série N.4, doit pour sa part affronter au 1er tour l'Italienne Francesca Schiavone (WTA 42), qui l'avait éliminée au 2e tour à Roland Garros, 6-1 4-6 6-3.

Belga

17:49 Publié dans Tennis, WTA | Tags : rosmalen, mestach, tennis, wta | Lien permanent | Commentaires (0)

16/06/2013

Hantuchova et Federer à la fête ce week-end !

dani.jpg

Grosse surprise à l'Aegon Classic de Birmingham puisque c'est la Solvaque Daniela Hantuchova qui s'est adjugé la victoire, au terme d'une surprenante finale qui l'opposait à la très jeune Vekic.

C'est le 6ème titre pour la joueuse qui arpente le circuit depuis de très nombreuses années déjà. C'est aussi son premier sur herbe !

Chez les messieurs, Roger Federer est parvenu à conquérir son premier titre cette saison. En finale à Halle, le Suisse s'est défait du surprenant Youzhny, en trois manches: 6/7 6/3 6/4.

12/06/2013

Yanina Wickmayer déjà dehors à Birmingham

tennis, Wickmayer, WTA, Birmingham, Wimbledon, Grand ChelemC'est déjà fini pour Yanina Wickmayer à Birmingham ! Alors qu'on la sait clairement en manque de confiance, la joueuse s'est inclinée en deux petits sets contre Lucic-Baroni, 31 ans et 101ème au ranking WTA, sur le score assez sec de 6/4 6/0...

Elminée d'entrée à Roland Garros, Yanina ne respire donc toujours pas la toute grande forme à moins de deux semaines de l'ouverture de Wimbledon...

Caroline Wozniacki ambassadrice du Dubai Duty Free

14:30 Publié dans Tennis, WTA | Tags : tennis, wta, wozniacki, surf, dubai | Lien permanent | Commentaires (0)

11/06/2013

Birmingham: Yanina Wickmayer qualifiée pour le 2e tour

Reporters_imago12768060h.jpgYanina Wickmayer s'est qualifiée mardi pour le 2-ème tour du tournoi WTA de Birmingham, disputé sur herbe et doté de 235.000 dollars, en Angleterre. La Brabançonne, 43e joueuse mondiale et 9e tête de série, a battu au 1er tour la Kazakhe Yulia Putintseva (WTA 91), par 6-2 et 7-6 (7/5), après 1h42 de jeu.

Au tour suivant, Wickmayer, sera opposé à la Croate Mirjana Lucic-Baroni (WTA 101), victorieuse de son côté de la Tchèque Karolina Pliskova (WTA 74), 6-3, 6-2. La Belge, 23 ans, et la Croate, de huit ans son aînée, ne se sont rencontrées qu'à une seule reprise sur le circuit, en début de saison à Indian Wells (dur) et 'Wicky' s'était imposée, 3-6, 6-3 et 6-2. Wickmayer rejoint ainsi au 2e tour en Angleterre ses compatriotes Alison Van Uytvanck (WTA 205), qualifiée lundi, et Kirsten Flipkens (WTA 20), qui en tant que tête de série N.1 était dispensée du tour initial. . (Belga)

14:42 Publié dans Tennis, WTA | Tags : wickmayer, tennis, wta, birmingham | Lien permanent | Commentaires (0)

10/06/2013

Place au gazon !

tennis,grand chelem,roland garros,atp,wta,wimbledon,herbe,nadal,sharapova,williamsIl faudra s'y faire. La quinzaine parisienne est déjà terminée... Roland Garros ferme donc ses portes au grand public jusqu'a l'année prochaine, non sans avoir sacré deux énormes champions.

Hier, Rafael Nadal n'a, comme on pouvait s'y attendre, fait qu'une bouchée du pauvre David Ferrer, un peu dépassé par l'évènement et surtout son compatriote espagnol, tout simplement trop fort. Le Majorquin ramène donc un huitième Roland Garros dans ses valises. Evidemment, il s'agit d'un record... qu'il pourrait encore améliorer dans le futur ! A 27 ans, le joueur espagnol est revenu au mieux de sa forme après de longs mois de doutes et de blessures. S'il se gère intelligement comme il compte le faire, il pourrait, pourquoi pas, arriver à 10 sacres à Paris ! Un record qui ne serait pas près d'être battu !

Chez les dames, c'est également fort logiquement que Serena Williams a été sacrée. Face à elle, Maria Sharapova n'aura pas fait de la figuration, faisant comme à son habitude preuve de beaucoup de courage, d'abnégation et de détermination. Mais rien n'y a fait. La joueuse américaine était bien trop forte ! Quand elle veut jouer, Serena est tout simplement invincible. Et pour le moment, elle le veut vraiment ! C'était néanmoins une très belle finale entre les deux reines actuelles du tennis féminin.

Désormais, place aux tournois sur herbe, grandes préparations à Wimbledon, le 24 juin. Comme d'habitude, les joueuses et joueurs seront présents en Allemagne (Halle), en Angleterre (Queens, Birmingham) ou encore au Pays-Bas (Rosmalen) pour parfaire leur forme et, surtout, adapter leur jeu à cette surface si particulière que représente le gazon.

Au rayon des favoris à Wimbledon, on sait déjà que Rafael Nadal fera l'impasse sur tout tournoi préparatoire. Il risque donc de manquer de repères pour débuter à Londres, fin juin. On peut cependant faire confiance au Majorquin pour se préparer sérieusement à l'abri de l'oeil des caméras...
De son côté, le septuple vainqueur et tenant du titre, Roger Federer devrait encore être dans le coup. Le Suisse adore Londres et il n'y a pas vraiment de raison de ne pas le retrouver dans le dernier carré...
Novak Djokovic, vainqueur en 2011, apprécie aussi beaucoup le tournoi qui convient très bien à son jeu. Il devrait fort logiquement être de la partie également.
Le quatrième membre du Big Four, Andy Murray, sera-t-il présent ? Ayant fait l'impasse sur Roland Garros, l'Ecossais a vaincu le signe indien gagnant ici lors des Jeux Olympiques. Comme toujours, une pression folle pèsera sur ses épaules...
Finaliste à Roland Garros, David Ferrer aura plus de difficultés à Londres. L'Espagnol étant un pur terrien, son jeu n'est pas vraiment taillé pour l'herbe...

Chez les dames, comme à Roland Garros, on risque fort d'à nouveau assister à un duel entre Serena Williams et Maria Sharapova. Les deux joueuses, surpuissantes, partiront avec les faveurs des pronostics. Est-ce que Victoria Azarenka parviendra à venir titiller les deux reines ? Agnieszka Radwanska, et son jeu atypique, pourra-t-elle elle aussi jouer les troubles-fête ? D'autres surprises sont-elles possibles ? Nous le saurons bientôt !

Avant cela, place aux tournois de Halle et de Birmingham !

08/06/2013

Serena Williams, 11 ans après !

tennis, WTA, Roland GarrosL'Américaine a remporté son 16e titre du Grand Chelem face à une Maria Sharapova qui a fait ce qu'elle a pu

 

PARIS Onze années. Il aura fallu onze ans à Serena Williams pour brandir à nouveau la Coupe Suzanne Lenglen. Une éternité. Et pourtant ! Pour Serena l'éternelle, rien ne semble impossible. A bientôt 32 ans, la tigresse est devenue la gagnante la plus âgée de l'histoire du tournoi depuis 1968. Un joli pied de nez aux"nymphettes" qui voulaient lui griller la politesse. En battant Maria Sharapova en 2 sets, Serena a également glané son 16e titre du Grand Chelem. Un chiffre pharaonique qui la rapproche inexorablement de Martina Navratilova et Chris Evert. Deux joueuses que l'on pensait intouchables. Pas pour Serena, qui défie à la fois le temps et les plus grandes légendes de son sport.

Tout au long de ce tournoi, elle a imposé sa puissance et sa rage de vaincre à ses adversaires. Un parcours quasi sans faute. En quarts de finale, elle se faisait peur face à Svetlana Kuznetsova et son jeu de terrienne. Peur ? Disons plutôt une légère frayeur. Car au match suivant, elle remettait les pendules à l'heure face à Sara Errani en 45 petites minutes. A 48h de la finale, on ne donnait pas cher de la peau de Maria Sharapova, qui avait connu un parcours plus difficile et n'avait plus vaincu Serena depuis... 2004 !

Un rouleau compresseur nommé Serena

C'est pourtant la n°2 mondiale qui prend le meilleur départ, avec un break sur le premier jeu de service de Serena. La Russe mène 2-0, obtient même 3 balles de 3-0 et le Chatrier se met à croire que non, la jolie Maria ne se laissera pas cueillir aussi facilement. Piquée dans son orgueil, Williams réplique durement en empochant les 4 jeux suivants. Une réponse "à la Serena", en force et au caractère. 

Mais cette détermination, une autre joueuse n'en manque pas sur le circuit: c'est Maria Sharapova. La dauphine de Serena à la WTA stoppe l'hémorragie et embarque son opposante dans des diagonales de coups droits où l'Américaine craque la première. Agressée, elle réagit cependant en championne. Malgré toute sa volonté, Masha ne peut contrer les boulets de canons tirés au service par Serena. Après 51 minutes de match, celle-ci conclut le premier set 6-4 en avançant, telle une conquérante.

Un peu plus dans la légende


Le début du 2e set est très accroché. Sharapova sauve 5 balles de break d'entrée avant de prendre son service. Le ton est donné, Serena ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Elle empoche les 3 jeux suivants. Les débats s'équilibrent et la Russe résiste bien. Elle aussi veut ce titre, elle qui avait prouvé en 2012 que son jeu basé sur la puissance pouvait lui réussir sur terre battue. Mais Maria affronte une joueuse plus forte, plus expérimentée, plus avide de victoires. Une jeune femme plus enflammée que jamais, qui désire réparer ce qui sonne comme une insulte à son talent: cette décennie sans victoire Porte d'Auteuil. Après 1h46 d'un âpre combat, sans doute le plus beau offert au public parisien depuis 2001, Serena Williams peut exulter. Elle vient de planter un 10e ace. Comme un signe, c'est avec sa meilleure arme (70% de premières balles, dont 83% au 2e set !) qu'elle s'offre un nouveau succès à Roland Garros. 

Elle-même ne semble pas croire à ce qu'elle vient d'accomplir. Incrédule mais victorieuse Serena... La jeune femme, tout juste sortie de l'adolescence qu'elle était en 2002 a laissé place à une championne épanouie, plus mature, plus relax, plus ouverte aux médias et au public. Une attitude qui lui réussit, en témoigne la domination qu'elle exerce sur le circuit depuis un an. Wimbledon , Jeux Olympiques, US Open, Masters, rien n'a résisté à l'Américaine au cours de cette année. Pas même la terre battue, surface un temps exécrée mais aujourd'hui adorée. 

Invaincue depuis février 2013, Serena poursuit sa moisson de succès avec un appétit de lionne. Vieille et sage lionne, peut-être. Mais plus vorace que jamais, sûrement ! Et certainement pas rassasiée. Car un autre tournoi chéri se profile déjà à l'horizon: Wimbledon. Vêtue d'anthracite ou de blanc, la reine incontestée du tennis féminin compte bien montrer que malgré le cap de la trentaine allègrement dépassé, son règne n'est pas près de s'achever.

Aurélie Herman

07/06/2013

Roland Garros: une finale rêvée... et prévue !

tennis,wta,roland garros,sharapova,williamsLa finale dames de Roland Garros opposera donc Maria Sharapova, tenante du titre, à Serena Williams, meilleure joueuse actuelle du circuit WTA. Ce n'est pas vraiment une grosse surprise puisque bon nombre d'observateurs s'attendaient à voir les deux reines actuelles du tennis se retrouver au stade ultime de l'épreuve.

Seule Azarenka sera parvenue à faire illusion, poussant Maria Sharapova à une troisième manche, qu'elle finissait par remporter, non sans s'être occasionné quelques frayeurs.

Errani, elle, n'a fort logiquement rien pu faire face aux coups de boutoir d'une Serena Williams sans doute plus forte que jamais. L'Américaine n'aura laissé qu'un petit jeu à la finaliste sortante. Il était écri d'avance que le tennis, certes varié, de l'Italienne ne pourrait pas grand chose face à la puissance de Serena et son envie folle de regagner Roland Garros, tant d'années après son seul et unique sacre à Paris.

La finale s'annonce pourtant plus ouverte qu'on ne peut le penser de prime abord. D'abord, Maria joue mieux et possède plus d'armes dans sa raquette que la saison dernière, où elle avait été mangée à plusieurs reprises par l'Américaine. Ensuite, sa compatriote russe Kuznetsova a montré que Serena pouvait être msie en difficulté si elle était agressée encore et toujours, sur chaque balle. 
Le match vaudra en tous les cas le coup d'être vécu !